Philanthropie

Philanthrope

Jean-François de Clermont-Tonnerre est un philanthrope passionné qui consacre beaucoup de temps à des causes caritatives.

 

Lui et son épouse ont notamment fondé la Fondation Jean-François and Marie-Laure de Clermont-Tonnerre en 2009. La Fondation a pour objectif de promouvoir l’art, la culture et de favoriser l’innovation. Elle vise notamment à favoriser l’accès des jeunes de milieux défavorisés à l’éducation et à la culture, et a pour vocation de soutenir des projets de nature artistique, culturelle, environnementale et scientifique.

 

La fondation soutient activement une quinzaine de projets et actions de terrain. Parmi ses derniers projets figurent notamment la création de la Chaire annuelle « Biodiversité et écosystèmes » du Collège de France, et le financement d’une collaboration internationale en sciences du cerveau réunissant les scientifiques du Sainsbury Wellcome Centre for Neural Circuits and Behavior (SWC), UCL, Londres et ceux du Centre Edmond et Lily Safra pour les sciences du cerveaau (ELSC) de l’université hébraïque de Jérusalem.

Jean-François de Clermont-Tonnerre - Philanthropy image 1
girls-on-desk-looking-at-notebook-159823
Jean-François de Clermont-Tonnerre - Philanthropy - Palais de Tokyo in Paris (1)

Soutenir les jeunes et les arts

La fondation a financé la construction d’un refectoire pour Niñi Feliz, une organisation caritative bolivienne qui aide les enfants défavorisés de la ville de Santa Cruz. Ce projet nourrit plus de 1 000 enfants chaque jour et fait partie du travail de Niñi Feliz pour améliorer la vie des habitants de Santa Cruz.

 

Jean-François est également très actif dans le monde des beaux-arts, dont les Amis des Beaux-Arts, soutenant l’École nationale supérieure des Beaux-Arts.

 

Sa fondation contribue également au Palais de Tokyo à Paris. Ce célèbre bâtiment au cœur du 16e arrondissement promeut et expose l’art moderne et contemporain.

 

L’engagement de la fondation en faveur du financement des arts comprend une participation étroite à la promotion de l’œuvre du légendaire peintre franco-chinois Zao Wou-Ki. Zao, cet artiste né à Pékin et qui s’installa en France en 1948, et dont les expositions firent les éloges de Picasso et Miro. Jean-François est vice-président de la Fondation Zao Wou-Ki.

 

Jean-François a également travaillé avec l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine pour encourager la restauration et la renaissance du film historique.

 

Parmi les autres organisations bénéficiant du soutien et des contributions de la Fondation, citons l’École polytechnique de Lausanne, l’Association MAPE, le European Opera Centre de Liverpool et la Society for the Investigation of the Social (SIS) du Gujarat, en Inde.

«Le succès doit être partagé. Je crois que la fondation que moi et ma femme, Marie-Laure, avons fondée est l’une de mes plus importantes entreprises, permettant de contribuer au succès de personnes talentueuses partout dans le monde.»